Toutes nos offres promotionnelles à prix réduit 🎁

Votre panier est vide

On lève le voile sur la composition de la lessive

21 mars 2022

On lève le voile sur la composition de la lessive

Entre greenwashing et produits douteux, on ne sait plus où donner de la tête. Au programme, décryptage des lessives traditionnelles et alternatives écologiques.

Les dessous de la lessive : comprendre la composition de la lessive pour mieux consommer

Le marché de la lessive représente 2 milliards d’euros et a vu émerger de nouvelles marques écologiques répondant aux besoins des consommateurs : 55% des Français ont l’intention d’acheter de la lessive éco responsable au cours des 6 prochains mois et 42% sont prêts à payer plus cher pour de la lessive éco responsable. Pourtant, les produits ménagers sont polluants et toxiques : ils regroupent plus de 45 ingrédients dont une grande partie est controversée car peu écologique (dérivés de pétrole, d’huile de palme et conservateurs de synthèse pour ne citer qu’eux), et la composition de la lessive reste, pour beaucoup, un mystère.


Le marché des détergents est très opaque car les fabricants n’ont pas l’obligation d’indiquer sur les produits la liste complète des ingrédients et la composition exacte de la lessive qu'ils proposent à la vente. On y trouve donc des actifs toxiques et dangereux pour notre santé et pour la planète… même dans les lessives dites écologiques.


Par-dessus le marché, la tendance est au greenwashingUne étude Que Choisir a d’ailleurs révélé que certaines marques de lessives mentionnaient des arguments trompeurs quant à la composition de leur lessive. L’association de consommateurs a réalisé des tests sur les lessives employant les termes « hypoallergénique », « peaux sensibles » ou encore « testées dermatologiquement ». Et les résultats ont montré la présence de conservateurs et de parfums allergènes


Alors, comment faire confiance ? Pour le savoir, on est partis à la chasse aux ingrédients nocifs (et leurs effets sont dévastateurs). Du coup, on en a profité pour vous donner quelques idées à adopter pour une lessive plus propre.


Le constat : une composition de la lessive pas si propres


Avant de rentrer dans le détail des composants, il est important de rappeler le principe d’action d’une lessive : celui-ci repose sur l’utilisation de tensioactifs, des molécules capables de se lier à la fois à l’eau et à la graisse. Ces propriétés permettent alors de séparer les saletés des vêtements, puis de les mélanger à l’eau qui sera ensuite traitée en station d’épuration puis évacuée dans les rivières, les mers et les océans.


Les produits utilisés par les fabricants dans la composition de la lessive permettent différentes actions : faire mousser, empêcher les saletés de se déposer sur le linge, stabiliser les formules ou encore rendre la lessive plus épaisse. Le problème ? Ces produits peuvent être néfastes : certains conservateurs et allergènes peuvent provoquer des allergies par exemple et certains types de tensioactifs ont un impact désastreux sur l’environnement.


Des risques d’allergies pour les peaux sensibles

Parmi les ingrédients utilisés dans les lessives, on retrouve donc des substances susceptibles de provoquer des allergies. Ces allergènes sont classés en deux catégories : les parfums et les conservateurs. 

La (longue) liste des parfums allergènes


En ce qui concerne les parfums, la réglementation européenne a recensé 26 allergènes qu’elle impose d’afficher sur les étiquettes, dès que leur composition excède 100 mg / kg. Parmi ces 26 composants : le lilial (ou BMHCA). En plus d’être allergène, cette molécule est potentiellement génotoxique et peut conduire à des mutations de gènes.


Parmi les 25 autres allergènes, 14 sont plus propices à provoquer des allergies. Précisons toutefois que les allergènes sont rarement issus de produits de synthèse : ils sont souvent d’origine naturelle et c’est le cas de certains, dans cette liste des 14 allergènes. 


Zoom sur les conservateurs nocifs

Ces substances sont présentes dans les lessives liquides notamment, car elles permettent de stabiliser les formules mais elles sont aussi hautement allergènes. Les conservateurs connus pour leur potentiel allergisant sont issus de la famille des isothiazolinones. Les conservateurs doivent obligatoirement être mentionnés sur leur emballage. Et ce, quelle que soit leur concentration. 


Pour les éviter, il faut à tout prix bannir les composants qui se finissent en « isothiazolinone » comme benzisothiazolinone, chlorométhylisothiazolinone (CMIT), méthylisothiazolinone (MIT), méthylchloroisothiazolinone ou octylisothiazolinone. Il peut être aussi intéressant de savoir que le mélange de la MIT et de la CMIT a causé de nombreux eczémas. Cette recrudescence de réactions cutanées a été constatée et recensée par de nombreux dermatologues, qui ont fait remonter l’information à des fins de prévention.

Composition de la lessive et comment bien doser

Des conséquences désastreuses sur l’environnement

La formulation de la lessive rejetée dans les océans à raison de 850 millions de litres d'eau usées par jour a un impact sur la biodiversité et l’environnement. Chaque jour, plus de 20 millions de lessives sont réalisées en France, soit plus d’1 milliard de litres d’eau pollués qui sont ensuite rejetés dans les mers et océans. 


Voici un aperçu des ingrédients présents dans la composition de la lessive, bon nombre de lessives alors qu’elles ont des conséquences désastreuses pour la survie de notre planète.


Les tensioactifs dérivés du pétrole (dodecylbenzene ou lauryl éther sulfate) servent à laver et faire mousser. Ces sulfates ne sont pas biodégradables et ne sont pas traités par les stations d’épuration, ils sont rejetés dans la nature et privent les eaux en oxygène. Résultat, des marées vertes ou des mousses de détergents de synthèse sur la plage.


Les tensioactifs dérivés d’huile de palme : son exploitation est responsable d’une partie de la déforestation, de l’extinction de plus de 200 espèces et sa culture est généralement liée à de désastreuses conditions de travail.


L’EDTA (acide éthylène diamine tétracétique) et le NTA (acide nitrilotriacétique) sont des séquestrants qui empêchent les saletés de se re-déposer sur le linge. Ils ne sont pas totalement isolés par les stations d’épuration et sont très difficilement biodégradables. Par conséquent, ils contaminent les eaux des mers et rivières et déstabilisent leur milieu biologique.


Les azurants optiques sont des molécules (souvent présentes dans les lessives en poudre) toxiques qui polluent l’environnement et notamment l’eau ainsi que les sols.


On ne sait pas vous, mais chez les Petits Bidons, on trouve regrettable qu’un produit dont l’objectif est de nettoyer, soit à ce point mauvais pour l’environnement. Alors on a cherché (et trouvé) des alternatives avec des ingrédients naturels.

La solution ? Opter pour des lessives naturelles et plus écologiques

Fabriquer sa lessive : une option économique et écologique

Pourquoi fabriquer sa lessive ? 3 raisons nous apparaissent comme évidentes. Tout d’abord, à cause des allergies que les produits (chimiques ou naturels) contenus dans les lessives industrielles peuvent engendrer. Ensuite, parce que les ingrédients de ces mêmes lessives ont des conséquences nocives pour la planète. Et enfin, car la lessive maison est plus économique.


Contrairement aux idées reçues, la lessive maison est tout aussi efficace car elle utilise des produits naturels aux propriétés nettoyantes et détachantes. Deuxième idée reçue : elle n’aura pas d’odeur contrairement à une lessive industrielle. Ce n’est pas toujours vrai et quand bien même, cela ne jouerait en aucun cas sur son efficacité. L’avantage : elle sera moins agressive qu’une lessive classique, en particulier sur les matières les plus fragiles.


Pour fabriquer votre recette de lessive maison, plusieurs options sont possibles. Vous trouverez fréquemment des recettes à base de savon de Marseille et parfois aussi de savon d’Alep ou de savon noir.


Pour faire votre lessive à la main, vous pouvez utiliser la même recette que celle utilisée pour le lave-linge ou opter pour encore plus de simplicité en diluant le savon de Marseille (ou autre) dans de l’eau chaude dans laquelle vous laisserez tremper votre vêtement. Pensez à rincer abondamment pour enlever toute trace de savon, avant de l’essorer et l’étendre.


Si vous optez pour une recette au savon de Marseille, soyez vigilant sur ces quelques points : choisissez un savon vert à base d’huile d’olive (le savon blanc est à base d’huile de palme) et vérifiez qu’il ne contient pas trop de glycérine autrement votre lessive sera dure, inutilisable et abîmera votre lave-linge. Le dosage de la lessive maison reste le même que celui de la lessive achetée en magasin.


Pour conserver votre lessive maison, utilisez un ancien bidon, idéalement de petite taille pour pouvoir le manier plus facilement. Ensuite, conservez-le dans un endroit sec et à température ambiante, comme un bidon de lessive classique.


Si vous n’avez pas le courage de fabriquer votre propre lessive (et on vous comprend), vous pouvez utiliser notre lessive naturelle, saine et écologique.

Les Petits Bidons : une lessive plus naturelle

Depuis le début, notre mission et notre engagement se résument en une phrase : laver sans tout salir. Pour cela, nous avons travaillé pendant 8 mois de recherche et développement avec un laboratoire indépendant et réalisé plus de 30 recettes pour aboutir à une formule écologique. Zoom sur nos ingrédients naturels.


Pour reproduire des formules de lessive efficaces tout en supprimant les substances toxiques et nocives, nous avons remplacé certains composants « historiques » par des ingrédients naturels aux vertus nettoyantes. A titre d’exemple, nous bannissons les tensioactifs dérivés d’huile de palme au profit de tensioactifs dérivés d’huiles végétales (olive, tournesol ou ricin) et troquons les séquestrants non biodégradables par de l’acide citrique naturel. 


Nos formules contiennent jusqu’à 100% d’ingrédients d’origine naturelle et 0% de composants nocifs ou controversés (dérivés de pétrole, borates, conservateurs allergènes, azurants optiques). Nos lessives sont facilement biodégradables, ont été testées sur peaux sensibles et sont fabriquées en France.


Ainsi, plus de 6 millions de lessives propres ont été réalisées avec Les Petits Bidons. Cela représente plus de 377 millions de litres d’eau propre qui ont été rejetés dans les eaux françaises et ont permis de protéger la biodiversité marine.


Pour aller plus loin chez Les Petits Bidons, nous avons décidé de nous engager aux côtés d’une association reconnue pour son action écologique et avons rejoint le club entreprendre pour la planète du WWF France. L’objectif ? S’engager pour la planète à travers la protection de la Méditerranée, la lutte contre la pollution aux plastiques, la protection des espèces sauvages menacées et le développement d’une agriculture durable.


Nous misons aussi sur la transparence en détaillant, pour chacun de nos produits (que ce soit la lessive poudre ou la lessive liquide), la liste de nos ingrédients. En revanche, on ne s’arrête pas là, sinon la transparence serait en demi-teinte. On vous traduit aussi les composants chimiques, loin d’être clairs, pour que vous soyez parfaitement informés de ce que contiennent nos lessives.

Adoptez les bons gestes écologiques

Maintenant que vous avez toutes les informations concernant les ingrédients d’une lessive propre, ne gâchez pas tout et adoptez les bons gestes : dosage optimal, choix de packaging écoresponsable, utilisation du vrac et de la consigne… On vous dit tout !

Ayez la main légère sur le dosage de votre lessive

Le secret pour une consommation responsable ? Un dosage au millimètre pour une lessive économique : un avantage pour le portefeuille, le bien-être de votre machine à laver et la santé de la planète. Ce n’est pas la peine de surcharger votre lave-linge pensant que vos vêtements vont ressortir plus propres. Les machines à laver sont conçues pour réduire leur consommation d’eau. C’est la raison pour laquelle ils sont de moins en moins tolérants au surdosage. Le risque est de laisser des résidus ou de former des bouchons qui vont encrasser votre machine. Pour y remédier, utilisez du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude une fois par mois afin de décrasser et détartrer votre lave-linge.


En effet, l’encrassement de la machine à laver est surtout dû à un surdosage de la lessive car de plus en plus de machines à laver sont peu consommatrices en eau. Il est recommandé de sous-doser (que ce soit de la poudre ou du liquide) pour éviter les dépôts sur les vêtements. 


Pour cela, nous avons conçu un doseur muni d’un bouchon de liège qui s’insère directement sur votre bidon de lessive liquide. Pratique, économique et écologique, ce système vous permettra de doser correctement la quantité de lessive et votre lave-linge vous dira merci !

Privilégiez les packagings écolo et le vrac

Notre bidon de lessive liquide est en plastique issu de déchets ménagers 100% recyclés et 100% recyclable. Quant à notre packaging de lessive poudre ? Il est 100% carton recyclable. Tout est certifié Ecocert, facilement biodégradable et fabriqué en France.


Ecolabel versus Ecocert : quelles différences ?

Ecolabel est le label européen. Créé en 1992, son application est déclinée dans chaque pays membres de l’Union européenne. Il promeut des produits ayant une incidence réduite sur l’environnement et vise à en informer les consommateurs. A titre d’exemple, il impose une biodégradabilité des tensioactifs comportant une mention de danger environnemental à 60% en 28 jours.

Le label Ecocert est indépendant et va plus loin que le label européen : il interdit certains produits comme les substances de synthèse (à l'exception de quelques conservateurs). Leur objectif : promouvoir des ingrédients d'origine naturelle. Et il impose une biodégradabilité de tous les tensioactifs à 60% en 28 jours.


Nous proposons également un système de vrac pour favoriser la réutilisation de nos contenants dans nos locaux et chez certains de nos distributeurs.


Le vrac est un système de distribution qui consiste à limiter l’utilisation des emballages des produits vendus. Économique et écologique, il séduit de plus en plus. Le principe est simple : vous pouvez apporter votre contenant ou utiliser l’emballage mis à disposition par le magasin ou la boutique et vous servir, au poids ou au volume selon les cas. 

Prêt.es à laver sans tout salir ?

Le marché des lessives est opaque et certains fabricants n’hésitent pas à utiliser des produits mauvais pour la santé et celle de notre planète. Heureusement, des alternatives écologiques existent. En plus d’être faciles à adopter et écoresponsables, elles ont l’avantage d’être économiques. Triplement bénéfique ! Et vous, plutôt adeptes de la lessive maison ou des Petits Bidons ?