Votre panier est vide

Lessive : que penser des Gargouilles ?

16 janvier 2023

Lessive : que penser des Gargouilles ?

Les Gargouilles de lessive sont arrivées il y a peu, présentées comme LA solution écologique pour laver le linge. Sauf que… Entre le dropshipping et le rejet de microplastiques, les Gargouilles ne sont pas si écologiques et naturelles que ça.

machine à laver

Notre avis sur les Gargouilles de lessive


Si vous vous intéressez aux routines de ménage alternatives par conscience écologique et marre des produits toxiques, vous avez sûrement dû être exposé.e à l’une des pubs pour ce produit soi-disant « révolutionnaire » : les Gargouilles de lessive.

Mais attention, derrière une belle promesse se cachent des éléments bien moins reluisants. Contrairement à des lessives écologiques et naturelles dont vous connaissez la recette, ces produits sont assez opaques sur leur composition… Et leur provenance.


pull machine à laver

Les Gargouilles de lessive, qu'est-ce que c'est ?


Avant de vous donner notre avis (même si on a déjà commencé à le faire), petit topo sur ce que sont les Gargouilles. Ce sont des boules de lavage en plastique, remplies de billes en céramique, qui se présentent comme étant une « alternative saine, écologique et aussi efficace qu’une lessive traditionnelle ».


D’après le site des Gargouilles, plus besoin de lessive : les billes de céramique et le frottement des vêtements entre eux dans la machine suffisent à laver votre linge.


Les Gargouilles ont interpellé nombre de consommateurs et spécialistes du ménage écologique, non seulement pour leur promesse (allant parfois jusqu’à utiliser l’argument du zéro déchet), mais aussi pour leur communication agressive, à grand coups de publicités sur les réseaux sociaux, très nombreuses.

Les Gargouilles de lessive ne sont pas si écologiques !



Mais patatras, quand on gratte un peu le vernis de la belle promesse des Gargouilles on se rend compte qu’elles ne sont pas aussi écologiques que ça. En effet, contrairement à une lessive faite d’ingrédients naturels et fabriquée de manière écologique, les Gargouilles peuvent rejeter de nombreuses quantités de microplastiques.


En effet, comme le souligne Mr. Mondialisation, les Gargouilles le disent elles-mêmes : elles peuvent être utilisées jusqu’à 1500 lavages au maximum. Cela veut donc dire qu’elles s’abîment à force de frapper contre le tambour de la machine à laver, dans une eau à température de parfois 60°C.


De ce fait, on peut se dire que les microplastiques rejetés par les Gargouilles sont légion. Et quand on sait que la pollution des océans est largement due à ce fameux rejet de microplastique, on ne peut décemment pas dire que ces accessoires de lessive sont LA solution écologique.


Et une fois que ces Gargouilles ont servi… Qu’est-ce qu’on en fait ? Car ces boules de lessive en plastique et remplies de billes de céramique n’ont pas l’air d’être faites de matières recyclées ou recyclables, et encore moins d’être facilement biodégradables.

Notez enfin que les Gargouilles sont loin d’être aussi efficaces qu’elles ne le promettent : le magazine QueChoisir, rapporté par Loom, a mené en 2009 (car avant que les Gargouilles existent, il y avait les « Biowashball », issues du même principe) une étude de ces différents modes de lavage : la manière la plus efficace est de laver son linge avec de la lessive en poudre… Suivie de près par la lessive liquide.

Gargouilles de lessive : attention au dropshipping


De nombreux sites, qu’il s’agisse de Butopia, Mr. Mondialisation, ou encore Science et Avenir alertent sur le fait que les Gargouilles sont en fait des produits issus du dropshipping… Déguisés en bonne idée.


Comme le signale Butopia dans son article, il suffit en effet de taper des mots clés comme « boules de lavage » ou « balles de lavage » sur des sites comme AliExpress (la source des produits issus du dropshipping) pour trouver les mêmes boules de lessive pour seulement… Quelques euros, là où les Gargouilles les proposent à 35 € l’unité.


Le dropshipping, ça n’est pas illégal : c’est une manière pour une entreprise de vendre des produits sur Internet en les proposant à un certain montant, en gardant une commission (souvent confortable) et faire envoyer le produit chez le client directement par le fournisseur. Contrairement aux entreprises de commerce de détails classiques, un dropshipper ne dispose pas d’un stock.


Le dropshipping n’est pas une pratique illégale, certes… Mais c’est moralement discutable, car beaucoup d’entreprises le pratiquant font comme si l’idée révolutionnaire venait d’eux… Alors qu’il s’agit simplement d’un achat d’un produit suivi d’une revente au prix fort.


De ce fait, comme les Gargouilles sont probablement issues du dropshipping, il est difficile de voir la démarche écologique derrière, vendue par la marque. Rien n’indique en effet que le site vérifie bien la chaîne de fabrication de ses produits afin de s’assurer que son objet phare est réellement écologique. Car non, l’écologie ce n’est pas uniquement promettre la fin des lessives, c’est une réelle démarche qui se pense en amont et en aval.


Enfin, le dropshipping, c’est généralement des produits vendus qui viennent de l’autre bout du monde, notamment d'Asie. Le temps de faire arriver votre Gargouille jusqu’à chez vous, il y a un sacré voyage qui se cache derrière, que ce soit en bateau ou en avion… Donc nous ne sommes pas non plus sur la solution la plus écologique.

Quel type de lessive est réellement écologique ?



Si vous souhaitez faire votre lessive de manière réellement écologique, de la fabrication à la composition en passant par l’affrètement des produits jusqu’au stock de l’e-shop ou des magasins dans lesquels vous pouvez les trouver, il faut choisir une marque totalement transparente.


Et c’est le cas, on vous le donne en mille, des Petits Bidons ! La composition de nos lessives ? Vous pouvez la consulter en entier sur chaque fiche produit : elle est faite à 99, voire à 100 % d’ingrédients d’origine naturelle et certifiée ECOCERT. La composition de notre bidon ? Elle est faite de 100 % de déchets ménagers recyclés et recyclables. Leur lieu de fabrication ? La Provence.


Comme quoi : se débarrasser de la lessive liquide classique n’est pas le but ultime pour laver nos vêtements de manière écologique. Il faut jouer avec les armes que l’on a, mais les améliorer pour les rendre bien plus propres.


Chez Les Petits Bidons on n’a pas décidé de réinventer la roue… On l’a juste rendue plus écologique, dans toute sa chaîne de fabrication, sans oublier une seule étape.