🌿 -15% sur la boutique avec le code ZEROPLASTIQUE                                               🍽 Découvrez nos tablettes lave-vaisselle 100% naturelles juste ici  🌿🙌                                      🌿 -15% sur la boutique avec le code ZEROPLASTIQUE                                               🍽 Découvrez nos tablettes lave-vaisselle 100% naturelles juste ici  🌿🙌                                      🌿 -15% sur la boutique avec le code ZEROPLASTIQUE                                               🍽 Découvrez nos tablettes lave-vaisselle 100% naturelles juste ici  🌿🙌                                     

Votre panier est vide

Le code ABO30 est appliqué sur votre panier !

Gaspillage alimentaire : 7 idées reçues sur les dates de péremption

16 avril 2021

Gaspillage alimentaire : 7 idées reçues sur les dates de péremption

Savez-vous ce que représente le gaspillage alimentaire en France ? Chaque année, on jette l’équivalent d’un repas par personne par semaine*, et une partie de ces déchets est due à une mauvaise compréhension du fonctionnement des dates de péremption. Et si on prêtait plus attention à celles-ci pour réduire nos déchets et mieux consommer ?

 En France,  le gaspillage alimentaire représente 10 millions de tonnes de déchets par an, et 20% de ce gaspillage vient d’une mauvaise compréhension ou d’une mauvaise éducation sur les dates de péremption : on jette trop de choses alors qu’elles sont encore consommables.

Le gaspillage alimentaire est non seulement un sujet économique, social mais aussi écologique : autant de déchets, c’en est trop !

Pour pallier cela, nous décortiquons avec vous 7 idées reçues sur les dates de péremptions afin de mieux consommer, de moins jeter, et ce, tout en continuant à se régaler.

 

Toutes les dates de péremptions sont les mêmes et veulent dire la même chose

C’est faux ! Il existe en réalité 3 grandes familles de dates qui peuvent être indiquées sur le produit :

  • La Date de Durabilité Minimale (« DDM ») ou Date Limite d’Utilisation Optimale (« DLUO »)que l’on voit le plus souvent en étant apposée précédée de la phrase « à consommer de préférence avant le… » . On va la croiser sur les produits d’épicerie sèche par exemple. Elle donne une date limite qui est seulement indicative : si vous consommez la denrée après celle-ci, vous ne risquez rien, mais le goût ne sera pas aussi bon ou aussi prononcé qu’en la consommant dans la date limite.
  • La Date Limite de Consommation (ou DLC) : celle-ci est présente sur les denrées périssables, comme la viande, le poisson, les plats préparés, les produits laitiers, etc. Elle sera écrite sous la forme « à consommer jusqu’au…». Généralement, il faut suivre scrupuleusement cette date pour ne pas risquer de contracter une intoxication alimentaire, notamment pour la viande et le poisson.
  • La Date de Consommation Recommandée,elle, ne concerne que les œufs, et on vous parle d’une astuce pour savoir si votre œuf est toujours bon un peu plus bas.

 Idées reçuessur les dates de péremption : viande, poisson, si vous dépassez la date limite, ne les mangez pas !

C’est plutôt vrai. Si les DDM des yaourts et des produits laitiers (on vous en parle juste en dessous) peuvent être consommés bien plus tard que ce qu’il y a d’écrit sur l’emballage, pour les poissons et les viandes, il serait dangereux de vous dire la même chose.

Si vous dépassez la date d’une journée ou deux, n’hésitez pas à ouvrir votre barquette de viande ou de poisson et à sentir : si l’odeur ne vous inspire pas, sent très fort, ou si l’aspect est visqueux, jetez ! Si vous ne sentez rien de spécial ou ne voyez rien d’intrigant, vous pouvez éventuellement le cuisiner, mais à très haute température, pour être sûr de supprimer toutes les bactéries. Pas de steak tartare avec du bœuf passé, donc, optez plutôt pour un ragoût.

 

Les yaourts, la crème et le lait : consommables jusqu’à 2 voire 3 mois après la date limite…

… C’est vrai, mais seulement s’ils sont restés fermés hermétiquement bien entendu. Cela commence à être un secret de polichinelle, mais en effet, les produits laitiers pasteurisés peuvent être consommés bien après leur date limite de consommation indiquée. Dans un article de 2017, d’ailleurs, des journalistes d’UFC Que Choisir ont démontré qu’un yaourt était encore parfaitement consommable 3 semaines après la date de péremption indiquée.

Attention cependant aux produits non-pasteurisés : ceux-ci tournent plus facilement et plus rapidement.

Dans tous les cas, avant de manger un yaourt ou de boire du lait dont la date est dépassée : on sent ! L’odeur ne trompe jamais, et en particulier pour les produits laitiers.

 

Si le produit est ouvert, sa date limite de consommation est encore plus courte

C’est vrai. Comme nous vous le disions juste au-dessus, dépasser la date limite de consommation pour les yaourts est tout à fait faisable si et seulement si ils n’ont pas déjà été ouverts.

Et cela s’applique pour tout : les produits laitiers, les viandes, les poissons, les sauces toutes prêtes et même les bocaux et conserves : à partir du moment où un produit n’est plus fermé hermétiquement ou sous vide, sa durée de vie est amoindrie.

D’ailleurs, pour les conserves, si vous pouvez les conserver au sec, sachez qu’à partir du moment où vous les ouvrez, il faudra placer ce qu’il reste au réfrigérateur, et le consommer rapidement.

 

Pour savoir si un œuf est périmé, plongez-le dans un verre d’eau

C’est vrai, et c’est une astuce très pratique ! Comme on vous le disait, les œufs ont une date de consommation recommandée. De ce fait, pour savoir si vos œufs sont encore consommables, prenez un récipient rempli d’eau, et plongez-y délicatement les œufs. S’ils restent au fond du verre ou du bol, ils sont parfaitement frais. S’ils se maintiennent à la verticale entre les deux, il faut les consommer rapidement. En revanche, s’ils flottent, ne les mangez surtout pas, ils sont périmés.

Petite astuce anti-gaspi : saviez-vous que les coquilles d'œufs peuvent être de véritables alliées pour vos plantes ? On vous en dit plus dans notre article de blog et on vous révèle aussi  5 astuces zéro déchet pour donner une seconde vie à ses déchets alimentaires.

dates de péremption oeufs

 

Dates de péremption : on peut garder des produits surgelés autant de temps qu’on veut

 C’est faux. Même surgelés, les denrées alimentaires ont une durée de vie limitée. Cela dépendra bien sûr du type de nourriture que vous conservez, et de si vous les avez achetées surgelées ou si vous les avez congelées pour les déguster plus tard :

  • Les viandes et les poissonsse gardent 3 à 6 mois si vous les congelez vous-même, et de 8 à 24 mois si vous les avez achetés déjà congelés.
  • Les fruits et les légumesseront périmés au bout de 10 mois si vous les congelez, alors qu’en les achetant surgelés, vous pourrez les conserver jusqu’à 36 mois.
  • Les plats cuisinésque vous congelez pourront se garder jusqu’à 6 mois.
  • Le pain se conserve jusqu’à 1 mois au congélateur.

Attention, bien sûr, à toujours respecter la chaîne du froid, et à ne jamais recongeler une denrée que vous avez décongelée.

 

Les produits d’épicerie sèche se consomment plusieurs années après la date de péremption

 C’est vrai ! Vos lentilles, pois-chiche et haricots secs sont encore bons même si vous dépassez la DDM d’un an.

Attention cependant à bien vérifier leur état avant de les cuisiner en ouvrant le paquet, car les mites n’aiment pas uniquement nos vêtements, elles peuvent aussi s’attaquer aux aliments. On les appelle d’ailleurs les « pyrales de la farine ».

Maintenant que vous n’ignorez plus rien des dates de péremption, plus d’excuses pour jeter : vérifiez, sentez, regardez avant de mettre quelque chose à la poubelle, la planète vous remerciera.

*Sources : Too Good To go, 20 minutes, Le Monde