⚡ -20% offert sur le 1er mois d'abonnement avec le code ABO20                       😁 Bonne nouvelle : découvrez nos nouvelles offres spéciales !                       😊 Merci de votre soutien aux petites entreprises engagées ! 🌿                                            ⚡ -20% offert sur le 1er mois d'abonnement avec le code ABO20                       😁 Bonne nouvelle : découvrez nos nouvelles offres spéciales !                       😊 Merci de votre soutien aux petites entreprises engagées ! 🌿                                            ⚡ -20% offert sur le 1er mois d'abonnement avec le code ABO20                       😁 Bonne nouvelle : découvrez nos nouvelles offres spéciales !                       😊 Merci de votre soutien aux petites entreprises engagées ! 🌿                                           

Votre panier est vide

Le code ABO20 est appliqué sur votre panier !

5 habitudes écolo à piquer aux autres pays

19 février 2021

5 habitudes écolo à piquer aux autres pays

Si la France n’est pas si mauvaise en termes d’engagement écologique, il y a certains pays dont les habitudes écologiques peuvent nous inspirer. Doggy-bag, culture du vélo, stations de recharge pour véhicules électriques… Voici les gestes écolo des autres pays que l’on pourrait prendre nous aussi.

 La France n’est pas du tout mauvaise élève en termes d’écologie. Elle était même, en 2018, en seconde position du classement mondial des pays les plus engagés écologiquement, selon l’étude bi-annuelle de l’Indice de Performance Écologique menée par l’Université de Yale (USA).

Mais pas question de nous reposer sur nos lauriers ! C’est en prenant de nouvelles habitudes écologiques que l’on continuera d’améliorer notre quotidien, et surtout notre avenir et celui de notre planète. De plus, ça n’est pas parce que l’on est sur le podium que les autres pays n’ont pas de bonnes idées... Voici les habitudes et gestes écolos pratiqués à l’étranger dont il est bon de s’inspirer !

 

La culture du tri des déchets dans les pays scandinaves

 Saviez-vous que seul 1 Français sur 2 trie de manière systématique ? 44% pour les emballages légers et 57% pour le verre. Si en France, nous avons encore des progrès à faire côté tri des déchets, regardons ce qui se passe dans les pays scandinaves.

Dans ces pays du Nord, et en particulier en Suède, le tri des déchets est enseigné dès le plus jeune âge, et surtout encouragé via la mise à disposition de poubelles de tri dans tous les foyers. Dans toutes les habitations (même les plus petites, par exemple dans un foyer étudiant), on trouve au moins 4 poubelles, pour trier le plastique, le papier, les déchets ménagers et le verre.

Lorsque l’on voit qu’en France, et en particulier dans les grandes villes, on a encore du mal à trier, notamment parce que l’on manque de conteneurs à proximité, c’est une bonne habitude que l’on pourrait instaurer facilement dans nos maisons et immeubles.

Le problème peut aussi venir de la mauvaise compréhension des labels et logos liés au recyclage et au tri. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons un article détaillé qui explique comment recycler ses déchets.

 

Le doggy-bag, la bonne habitude écolo anglo-saxonne que l’on a du mal à prendre

 Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, mais également contre le gaspillage d’argent, nos amis d’Outre-Manche et d’Outre-Atlantique ont adopté depuis bien longtemps le geste du « doggy-bag » que l’on peut traduire par « la part du chien ». Cette habitude est simple : au restaurant, si l’on a commandé plus que notre faim, ou que le cuisinier a été généreux, fini la culpabilité de rendre au serveur un plat à moitié mangé : on lui demande de mettre le tout dans un contenant à emporter à la fin du repas. Ainsi, on peut retrouver le plaisir de déguster la moitié d’un plat de restaurant chez soi le lendemain, faire des économies, et réduire nos déchets.

En France, si beaucoup de restaurants le font déjà, on a du mal à le faire entrer dans les mœurs. Qu’à cela ne tienne, l’Assemblée Nationale a voté qu’à partir du 1er juillet 2021, tous les restaurants français devront le proposer à leur clientèle. Une bonne manière de commencer cette bonne habitude qui n’a que des bons côtés, que ce soit pour lutter contre le gaspillage alimentaire, pour notre empreinte écologique, ou pour la santé de notre porte-monnaie.

gestes écolo

 

Le tout vélo, une habitude venue des Pays-Bas ou du Danemark qui nous séduit de plus en plus

 De plus en plus de grandes villes de France, comme Paris, Nantes, Strasbourg ou Lyon, se pâment de nouvelles pistes cyclables et les mairies de ces mêmes villes octroient des aides à l’achat de Vélos à Assistance Électrique (VAE) pour pousser ses habitants à se tourner du des déplacements green... Depuis quelques années, les villes de l’Hexagone se mettent elles aussi au « tout vélo ».  Et pour cause : il n’y a que des avantages à rouler à vélo, que ce soit pour réduire notre empreinte écologique, pour prendre soin de son souffle et faire plusieurs minutes de sport quotidien, tout en se rendant plus vite à notre lieu d’arrivée.

Mais cette bonne habitude, cela fait des décennies qu’elle a été prise dans des pays comme les Pays-Bas, le Danemark, la Slovénie ou encore certaines villes d’Allemagne. Là-bas, notamment à Amsterdam, tout le centre-ville ou presque est pensé pour les cyclistes, qui sont prioritaires sur les piétons… Et sur les automobilistes ! Continuons à nous inspirer, et qui sait, Paris pourra peut-être être une ville aussigreen que Copenhague, Ljubljana ou Utrecht.

 

Installer plus de bornes de recharge pour voiture électriques pour en encourager l’achat, comme au Portugal

 Lorsque l’on parle des pays les plus engagés écologiquement, on ne pense pas tout de suite au Portugal. Mais pourtant, le pays s’engage chaque année un peu plus dans la lutte écologique et la mise en place d’habitudes plusgreen pour ses habitants. L’une de ses mesures phares, c’est d’avoir installé des stations de recharge pour voiture électrique afin d’inciter sa population à en acheter. Et ça a marché ! En 2017, les achats de ce type de voiture ont bondi de 120% dans le pays.

Notons enfin que le Portugal est un excellent élève pour ce qui est de la consommation d’énergies renouvelables : 53% de l’électricité du pays est produite de façon verte, contre 23% chez nous. Là aussi, on doit en prendre de la graine.

 

Les maisons passives, les habitations écologiques venues d’Allemagne

 En 1970 en Allemagne, les professeurs Adamson et Feist ont construit, conjointement avec des architectes, les premières maisons passives. Derrière ce terme se cachent des habitations très peu énergivores, construites de telle façons à ce qu’elles ne perdent pas leur chaleur en hiver, et s’auto-rafraîchissent en été. Exit, donc, les factures de chauffage et de climatisation mirobolantes et la pollution venue du foyer.

Depuis 50 ans on a donc vu fleurir dans les campagnes allemandes, suisses ou scandinaves des maisons dont la consommation énergétique est proche de zéro. Dans ces pays, d’ailleurs, les nouveaux propriétaires construisent systématiquement ou presque leur maison pour qu’elle réponde aux normes des habitations passives.

En France, si certains commencent à s’y intéresser, on peut dire que pour l’instant, ces maisons à faible consommation énergétique sont encore que trop peu nombreuses…