Livraison offerte dès 50€ d’achat 🚚

Votre panier est vide

Liquide vaisselle bio : le vrai du faux

08 juin 2022

Liquide vaisselle bio : le vrai du faux

Pourquoi le liquide vaisselle n’est pas bio et comment réaliser son propre liquide vaisselle naturel et écologique ?

Liquide vaisselle bio : pourquoi est-ce un abus de langage ?

La mention “liquide vaisselle bio” n’est pas tout à fait exacte

 

Pourquoi ? Car bio signifie « issu de l’agriculture biologique, sans engrais, ni pesticides de synthèse ; naturel » selon le dictionnaire. Le bio se dit donc plutôt d’un aliment. Toutefois, un détergent (ou un produit cosmétique) peut contenir des ingrédients issus de l’agriculture biologique.

 

Comment savoir si un produit est bio ? Tous les produits issus de l’agriculture biologique portent une étiquette mentionnant un label biologique. Vous trouverez essentiellement ces 3 appellations : 


➝ Le sigle AB

➝ La mention « agriculture biologique »

➝ Ou « produit issu de l’agriculture biologique »


Hormis ces 3 appellations, on peut retrouver également le label Bio Europe. Son logo représente des étoiles blanches qui forment une feuille sur un fond vert. Vous pourrez également voir le label Demeter qui est spécialisé dans l’agriculture bio dynamique. Cette variante consiste à prendre en compte les cycles lunaires et planétaires et y adapter le bon mode de production. 

 

A partir de 2010, lorsque les règles du bio ont commencé à s’assouplir, le domaine a vu apparaître un nouveau label appelé Bio Cohérence. Il impose notamment que les produits bio soient cultivés, produits et transformés en France. En la matière, chaque pays a ses spécificités. Le bio français par exemple, est plus exigeant que les bio européens ou de certains pays. Ainsi, parfois, il vaut mieux privilégier un produit local et raisonné plutôt qu’un bio provenant d’un pays laxiste en termes de production biologique.

 

Attention toutefois à ne pas confondre bio (issu de l’agriculture biologique et élaboré dans le respect de l’environnement) sain (bon pour la santé), local (produit et cultivé à proximité, avec un bilan carbone réduit) et écologique (respectueux de l’environnement). Certaines entreprises jouent sur cette confusion en proposant des “liquides vaisselles bio”.

 

Chez les Petits Bidons, nous refusons de nous prêter au jeu du greenwashing. Nous ne proclamons pas nos liquides vaisselle bio (bien que notre volonté soit d’intégrer de plus en plus d’ingrédients issus de l’agriculture biologique) puisqu’ils contiennent des composants (agents lavants, minéraux, eau) qui ne proviennent pas de l’agriculture biologique. En revanche, nos produits de vaisselle sont écoresponsables (production française, emballages issus de déchets ménagers recyclés, colis sans calage plastique…) et composés d’ingrédients d’origine naturelle, non controversés et facilement biodégradables.


La composition du liquide vaisselle bio (ou plutôt naturel) par rapport au liquide vaisselle “classique”


Les ingrédients qui composent les liquides vaisselle traditionnels ne sont pas toujours respectueux de la santé et de l’environnement. Certains d’entre eux comportent des agents lavants (aussi appelés tensioactifs) qui sont des dérivés de pétrole ou d’huile de palme. Utilisés pour faire mousser et dégraisser, ces actifs polluants peuvent tout aussi bien être remplacés par des tensioactifs issus d’ingrédients naturels et non moins efficaces comme le blé, la betterave ou encore le coprah. 

 

On retrouve aussi parfois, dans la composition du liquide vaisselle classique, des conservateurs polluants et des parfums de synthèse. La bonne nouvelle, c’est que ces composants, nocifs pour la santé et difficilement biodégradables, peuvent être abandonnés au profit d’ingrédients d’origine naturelle et qui prennent soin de la planète.


Liquide vaisselle bio, écologique ou d’origine naturelle : quelles différences ?

Le bio, comme défini précédemment, concerne tout ce qui est issu de l’agriculture biologique. Ce sont essentiellement des matières premières qui n’ont pas été obtenues par des modes de production intensifs ou non-respectueux de l’environnement. Les composants agricoles d’un produit peuvent être bio. Cela peut par exemple être le cas pour un liquide vaisselle au zeste de citron bio, suivi de sa concentration : « contient 0,05% de zeste de citron issu de l’agriculture biologique ».

 

Un produit écologique a un impact limité sur l’environnementCe qui est important, c’est de faire attention à l’origine des produits, à leur mode de synthèse, au matériau des emballages et à leur cycle de vie.

 

Un liquide vaisselle d’origine naturelle est donc composé d’ingrédients présents dans la nature (d’origine animale, minérale ou végétale), peu ou pas transformés et respectueux de l’environnement.

Mieux que le liquide vaisselle bio : faire son propre produit vaisselle

liquide vaisselle bio

Troquez le liquide vaisselle bio contre cette recette idéale pour dégraisser


L’une des fonctions les plus attendues d’un liquide vaisselle est la fonction dégraissante. Lorsque l’on cuisine, on est amenés à utiliser des matières grasses (huile, beurre…). Même si une astuce simple consiste à faire tremper sa poêle ou sa casserole dans l’eau tiède après utilisation, cela ne suffit pas toujours à éliminer toute la graisse ayant chauffé pendant plusieurs minutes. Ainsi, il peut être utile d’utiliser des ingrédients aux propriétés dégraissantes. C’est pourquoi cette recette de liquide vaisselle comporte du savon de Marseille et du savon noir.

 

 Pour renforcer le pouvoir dégraissant du liquide vaisselle (et des détergents de manière générale), nous vous conseillons d’utiliser des cristaux de soude qui réduisent le calcaire et augmentent l’efficacité du savon. Ensuite le mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre produira un sel qui évitera que les résidus en suspension pendant le nettoyage se déposent à nouveau sur la vaisselle.

 

Pour réaliser cette recette vous aurez besoin de 50 grammes de savon de Marseille râpé, 1 cuillère à soupe de savon noir, de bicarbonate de soude, de vinaigre d’alcool et de cristaux de soude. Vous pourrez ajouter 2 gouttes d’huile essentielle. Prévoyez également une bouteille de liquide vaisselle vide ou un distributeur de savon, un entonnoir, un grand verre doseur et une cuillère à soupe.

 

Versez les copeaux de savon de Marseille dans un petit litre d’eau bouillante jusqu’à faire fondre les cristaux. Versez ensuite le savon noir, le bicarbonate, le vinaigre et les cristaux de soude. Manipulez ces derniers avec précaution, car ils peuvent être irritants. L’idéal est de vous couvrir le nez et la bouche à l’aide d’un masque. Laissez le mélange reposer plusieurs heures. La texture s’épaissira et aura l’aspect d’une pâte. Si vous trouvez le résultat trop pâteux, ajoutez un peu d’eau et secouez bien pour mélanger. 

 

Mélangez vigoureusement et ajoutez les huiles essentielles. Elles ne sont pas obligatoires voire non recommandées dans certains cas comme : si vous avez des enfants de moins de 6 ans, si vous êtes enceinte, si vous allaitez ou avez des allergies. Pour finir, munissez-vous d’un entonnoir pour verser votre préparation dans un contenant vide. 


Deuxième alternative au liquide vaisselle bio, une recette à base de noix de coco


Cette recette utilise un tensioactif (agent lavant) dérivé de l’huile de coco. Il est à la fois détergent, moussant et dégraissant. Pour réaliser votre propre liquide vaisselle maison, vous aurez besoin de 20 grammes de savon de Marseille, 30 grammes de savon noir, 10 grammes de bicarbonate de soude et 10 grammes de tensioactif Sodium Coco Sulfate (SCS). Munissez-vous, comme pour la recette précédente, d’une bouteille vide ou d’un distributeur de savon, d’un entonnoir, d’un grand verre doseur et d’une cuillère à soupe.

 

Râpez 20 grammes de savon de Marseille et versez-les dans 30 cl d’eau bouillante. Faites fondre les cristaux. Ajoutez le savon noir et mélangez. Faites de même avec le bicarbonate de soude jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux. Enfin, ajoutez le SCS en vous protégeant le nez et la bouche. Ajoutez de l’eau s’il est trop pâteux.


Une troisième option : le savon de Marseille et sa brosse au lieu du liquide vaisselle bio


Parfois, le plus simple est le mieux. Pour cette recette : un ingrédient principal et pas de longue préparation. Le savon de Marseille possède des propriétés naturelles, dégraissantes et nettoyantes. Il est donc, à lui tout seul, un très bon produit vaisselle. Attention toutefois à ne pas l’utiliser avec une éponge car le frottement réduirait ses capacités de nettoyage. Le mieux est d’utiliser une brosse vaisselle. En plus, ça fait mousser. 

 

Pour encore plus d’efficacité sur la vaisselle sale (l’huile dans la poêle ou le beurre sur le couteau), optez pour le savon solide vaisselle au savon de Marseille, enrichi en bicarbonate de soude pour améliorer l’action dégraissante.

 

Pour le garder au sec et le faire durer plus longtemps, nous vous conseillons d’utiliser notre Incroyable Porte-Savon.



La petite astuce si vous manquez de temps…

 

Faire son propre liquide vaisselle, c’est certes économique et écologique mais ça prend aussi du temps. Si vous ne trouvez ni la motivation, ni le temps : simplifiez-vous la vie en optant pour l'un des produits de notre gamme pour la vaisselle : liquides vaisselle au citron frais, à la menthe sauvage ou sans parfum, et même un savon zéro-déchet… Il y en a pour tout le monde ! Vous pouvez aussi alterner entre liquide vaisselle fait-maison et liquide vaisselle Les Petits Bidons.